Récupérateur d’eau connecté

Par défaut

Afin de suivre le niveau de remplissage d’un récupérateur d’eau, j’ai décidé d’ajouter un système, indépendant en énergie, pour monitorer le niveau d’eau.

Tout d’abord, il ne s’agit pas d’un simple récupérateur d’eau, mais d’un château d’eau, placé dans un coin en hauteur du terrain et qui est rempli par une pompe (plus d’informations dans un autre article à venir). Mais cela n’influe pas le fonctionnement du système décrit dans cet article.

Tout d’abord, il a fallu choisir une technologie pour mesurer le remplissage. J’ai d’abord pensé à un flotteur qui aurait déclenché un contacteur, mais je n’aurais eu qu’une information binaire : soit il est plein, soit il ne l’est pas. J’ai cherché une solution pour avoir une valeur analogique avec un flotteur, mais les solutions mécaniques était trop compliquées, et auraient pu facilement tomber en panne.

Un autre solution aurait été de mesurer la pression de l’eau au niveau de la sortie et d’en déduire la hauteur d’eau, mais je n’avais pas sous la main de capteur de la sorte.

La solution retenue est alors d’utiliser un télémètre à ultrason, pour mesurer la distance entre la surface de l’eau et le haut du récupérateur. Il existe des modules très simple de fonctionnement, plutôt précis et vraiment bon marché comme le HC-SR04

Ensuite, comme je voulais que ce système soit indépendant en énergie. Je l’ai muni d’un petit panneau solaire et une batterie au lithium.

J’ai d’abord fixé le panneau solaire sur le couvercle

Après avoir scellé, le câble du panneau solaire j’ai fait tenir l’ensemble de l’électronique dans la poignée, c’est-à-dire :

Le tout maintenu par un bloc de mousse, c’est pas très propre mais ça servira de prototype de test.

Le système fonctionne bien, et l’historique de remplissage d’eau et d’électricité est logué sur un serveur.

Pour des raisons d’économie d’énergie j’utilise le mode deepSleep du microcontrôleur afin qu’il ne tourne que quelques secondes toutes les 10 minutes. De cette façon, le petit panneau solaire suffit à rendre le système autonome en énergie.

Après quelque temps d’utilisation, le système a cessé de fonctionner, et en effet, à cause du soleil, il y a pas mal de condensation qui se dépose sous le couvercle et qui a décollé le scotch, faisant tomber le système dans l’eau. Heureusement, grâce au fils du panneau solaire, seul le module ultrason s’est retrouvé sous l’eau.

J’ai entrepris la construction d’une version 2, avec une meilleure séparation entre la partie électronique et l’eau.

Seul le module ultrason, aura accès à l’eau.

J’ai complétement scellé, le dessous du couvercle avec du pistocolle.

L’accès à l’électronique se fait maintenant par le dessus.

J’ai imprimé en 3D un couvercle pour fermer le tout.

Il est maintenu en friction grâce à la forme de la poignée du couvercle.

Voilà, reste à voir si cette solution tient dans le temps et se servir des informations de remplissage pour automatiser la commande de la pompe.

Une réflexion au sujet de « Récupérateur d’eau connecté »

  1. Les Poulain

    Bluffant…si ça fonctionne bien avec l’arrosage automatique, tu pourras nous installer le même à St-Moreil.

Répondre à Les Poulain Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.